George Sand, Le Meunier d’Angibault

“Après le souper, on fit venir les ménétriers et on dansa dans la cour.

Le son de la cornemuse uni à celui de la vielle, écorche un peu les oreilles de près, mais de loin, cette voix rustique qui chante parfois de si gracieux motifs rendus plus originaux par une harmonir barbare, a un charme qui penêtre les âmes simples, et qui fait battre le cœur quiconque en a été bercé dans les beaux jours de son enfance.

Cette forte vibration de la musette, quoique raude et nasillarde, ce grincement aigu et ce staccato nerveux de la vielle sont faits l’un pour l’autre et se corrigent mutuellement. L’éloignement leur donne plus de charme et vous entraîne dans le rêve d’une vie pastorale”

Créée en 1888, la société de l’Indre des Gâs du Berry compte 9 musiciens :

  • Pierre Appaire, cornemuseux d’Urciers,
  • Bertrand Appaire, vielleux de Lacs,
  • Jean Dubuget, vielleux de Saint-Chartier,
  • Jean-Baptiste Charbonnier, cornemuseux de Nohant-Vic,
  • Blaise Chaumard, vielleux de Saint-Denis-de-Jouet,
  • Alexandre Bussière, vielleux de La Châtre
  • Pierre Gerbaud, vielleux de La Châtre
  • Hyppolite Moreau, cornemuseux de La Châtre
  • Paul Moreau, dit “Panasse”, vielleux de La Châtre
voici les 7 plus anciens enregistrements de Gâs du Berry faits en 1913 par Ferdinand Brunot trouvés sur http://gallica.bnf.fr/la bibliothèque numérique de la BNF:
A lire également